Accéder au contenu principal

Lire

Lire, c'est un rituel à toutes les heures du jour et à toutes les saisons de l'année.

Je lis beaucoup, en tout cas j'essaie, pas seulement des livres de fac, ni des magazines. J'essaie de varier pour me laisser surprendre à chaque fois.
La plupart des livres que j'achète sont parfois neufs : des valeurs sûres, ou des cadeaux. Mais le plus souvent, ce que j'aime, c'est aller chiner des livres, les choisir au hasard sur l'étal des bouquinistes, dans les brocantes, ou les Emmaüs. Le prix est si bas qu'on peut se permettre de ne pas choisir, mais de laisser le livre nous choisir. C'est parfois des bonnes surprises, parfois moins bonnes. Mais j'aime aussi imaginer la-les première-s vie-s du livre que j'ai entre les mains.
A Clermont comme à Bruxelles, il y a des bookbox. Elles permettent de donner et prendre des livres gratuitement, dans des lieux identifiés, c'est souvent des pépites. J'adore ces lieux où les curieux savent d'arrêter.
J'essaie de vous faire partager mes coups de cœur en matière de lecture dans mon blog. Mais écrire sur l'écriture des autres et sur mon expérience de lectrice est encore difficile pour moi.

Morceaux choisis...

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Mini cakes olives - thon - tomates séchées

On se retrouve aujourd'hui avec une recette toute simple et bonne.
Des petits cakes au olives, thon et tomates séchées sont au menu aujourd'hui.



En général, je vous propose mes recettes préférées, avec des produits frais et de saison. Mais franchement, il y a aussi tellement de moments où on a envie d'une recette qui va bien, qui est bonne, mais on n'a pas grand chose dans le frigo... Ces petits cakes sont la recette parfaite, facile, à faire avec les fonds d'épicerie : quelques olives noires, une boite de thon et des tomates séchées. En plus, la garniture est modifiable à l'infini !
Je les ai ici réalisées dans des moules à muffin, mais franchement, il sera parfait aussi dans un grand plat à cake, et coupé en tranches.
Ces petites merveilles ont été dégustées dans un repas partagé, mais elles auraient pu l'être aussi en apéro, en entrée accompagnés d'une salade, ... Ils changent du quotidien, sont mignons, et surtout, super bons, que demander de plus ?




S'organiser simplement, devenir efficace

Aujourd'hui, on va parler organisation. Simple, efficace, pour accélérer mais aussi ralentir le temps. Pour recentrer sur l'important.


“La raison d'être d'une organisation est de permettre à des gens ordinaires de faire des choses extraordinaires.”Peter Drucker 

Mon côté OldSchool est toujours là, bien présent. J'ai toujours aimé les carnets et procrastiner (plein d'autres choses aussi, on en parle ici et ).
[ENGLISH FEEDBACK AT THE END]

J'ai choisi un carnet ligné (assorti à mon sac à main), un feutre noir, quelques post-it (jolis, en kraft). Il ne vous faut rien de plus qu'un peu d'organisation.

Ce que je fais depuis le début de l'année (scolaire) s'appelle Bullet Journal pour les professionnels. Moi c'est mon agenda, le carnet qui me suit partout.

Dedans, il y a quoi ?
Alors, ça c'est comme on veut. J'ai décidé de ne pas créer les pages que tout le monde fait, mais les miennes. Celles que j'utilise, celles dont j'ai besoin.

A la ferme, dans les Bauges

Sur la pointe des pieds je reviens...
Après deux mois inactifs, l'envie de partager mes photos, plus de photos, des moments ici reviens. Alors je reviens aussi.



Pourtant, je n'ai jamais fait autant de photos que ces derniers temps. Je me suis même fait un auto-cadeau (oui, je m'en fais souvent, c'est bon pour la santé) : un nouvel objectif d'appareil photo, mon nouvel amour : un Canon 50 mm1.8.

Je ne parle jamais technique photo habituellement ici, mais bon, ce bijou mérite qu'on s'attarde un tout petit peu. La toile regorge de "si tu ne dois en acheter qu'un : c'est lui", "le meilleur objectif pour débuter", "faire des portraits n'a jamais été aussi simple". Bon, ici peu de portraits, je garde ma tête et celles des autres loin du blog, mais en fait, je crois que c'est surtout de la focale fixe dont il faut parler.
Alors oui, ce nouvel objectif ne zoom pas. C'est mes pieds qui me font zoomer : genre il faut …