Accéder au contenu principal

- Un sac d'été -

A l'assaut de ma machine à coudre !
Depuis que j'ai envie de coudre je me suis lancée dans quelques trousses, pour offrir c'est toujours une bonne idée, mais finalement, je n'avais encore rien cousu pour moi, de portable. Je me suis donc donné un petit défi : coudre un sac à (presque) zéro frais.


L'illumination crée la compréhension, la compréhension crée l'amour, l'amour crée la patience, la patience crée l'unité.

J.H. Clarke


Le recyclage comme matière première

Après être allée à la recherche de vieux jeans et dévalisé les placards de toute la famille, c'est parti !
On coupe des grands rectangles dans les jambes. (et on garde les poches de jeans, pour d'autres projets, il y a tellement à faire avec!).
Avec les grands rectangles, on coud un patchwork de jeans de couleur (...degré de délavage, style des jeans en question) différents. A ce stade, vous pouvez faire presque n'importe quoi. Sac, trousse, ou même jupe ou éléments décoratifs.


Créer un objet de ses mains

J'ai choisi de coudre un sac. J'en suis trop fière, c'est ma première grosse pièce.
Est ce que je vous dit qu'il était censé être pour la rentrée de septembre 2016 ? Bon, il sera pour l'été 2017.
En gros, le jean m'a donc rien coûté, j'ai seulement acheté un coton un peu épais pour la doublure, il y a bien longtemps. Du coup, ce sac est hyper économique! Upcycling you know ?
La réussite et l'avancée de ce projet couture est grandement due au fait que je couds désormais chaque semaine au club couture dans mon stage, et ça c'est top quand on a un peu peur de se lancer toute seule. Toujours de bons conseils, et puis l'énergie du groupe, c'est top !


Il y a plein de petits ratés, de petites imperfections (couture pas hyper droite, plis un peu disgracieux...), mais il est largement portable, et comme je l'ai fait aux mêmes dimensions que mes tote bag préférés, comme ça c'est hyper pratique et j'étais sûre que les dimensions seraient bien. Je lui ai juste rajouté de la profondeur au fond, par un simple procédé de plis perpendiculaires à la forme initiale.


Et la satisfaction d'avoir créé quelque chose par moi même, utile dans mon quotidien. Se lancer, c'est finalement le plus compliqué pour moi. Et puis maintenant, ça m'a aidé à prendre un peu conscience de ce que je suis capable de faire, et ça donne plutôt envie de faire plein de nouvelles choses. (déjà un joli top sous les aiguilles!)



Côté utile, c'est un parfait sac de plage aussi : rustique, et qui peut transporter maillot, crème, serviette, magazine, lunettes de soleil...

Toutes mes expérimentations créatives sont ici !

On se retrouve sur Pinterest ?



Commentaires

  1. Coucou,

    Oh, il est joli !

    Sarah, https://sarahmodeeee.blogspot.fr

    RépondreSupprimer
  2. Très sympa ce sac.
    Vive l'upcycling!
    J'ai hâte de voir ce que tu vas faire avec les poches de jeans.
    A bientôt!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense faire un genre de vide poche mural; mais j'ai d'autres trucs pas blogable à coudre avant (des sacs pour les sardines et piquets de la tente ...) :D
      Merci d'être passée là :)

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Mini cakes olives - thon - tomates séchées

On se retrouve aujourd'hui avec une recette toute simple et bonne.
Des petits cakes au olives, thon et tomates séchées sont au menu aujourd'hui.



En général, je vous propose mes recettes préférées, avec des produits frais et de saison. Mais franchement, il y a aussi tellement de moments où on a envie d'une recette qui va bien, qui est bonne, mais on n'a pas grand chose dans le frigo... Ces petits cakes sont la recette parfaite, facile, à faire avec les fonds d'épicerie : quelques olives noires, une boite de thon et des tomates séchées. En plus, la garniture est modifiable à l'infini !
Je les ai ici réalisées dans des moules à muffin, mais franchement, il sera parfait aussi dans un grand plat à cake, et coupé en tranches.
Ces petites merveilles ont été dégustées dans un repas partagé, mais elles auraient pu l'être aussi en apéro, en entrée accompagnés d'une salade, ... Ils changent du quotidien, sont mignons, et surtout, super bons, que demander de plus ?




S'organiser simplement, devenir efficace

Aujourd'hui, on va parler organisation. Simple, efficace, pour accélérer mais aussi ralentir le temps. Pour recentrer sur l'important.


“La raison d'être d'une organisation est de permettre à des gens ordinaires de faire des choses extraordinaires.”Peter Drucker 

Mon côté OldSchool est toujours là, bien présent. J'ai toujours aimé les carnets et procrastiner (plein d'autres choses aussi, on en parle ici et ).
[ENGLISH FEEDBACK AT THE END]

J'ai choisi un carnet ligné (assorti à mon sac à main), un feutre noir, quelques post-it (jolis, en kraft). Il ne vous faut rien de plus qu'un peu d'organisation.

Ce que je fais depuis le début de l'année (scolaire) s'appelle Bullet Journal pour les professionnels. Moi c'est mon agenda, le carnet qui me suit partout.

Dedans, il y a quoi ?
Alors, ça c'est comme on veut. J'ai décidé de ne pas créer les pages que tout le monde fait, mais les miennes. Celles que j'utilise, celles dont j'ai besoin.

A la ferme, dans les Bauges

Sur la pointe des pieds je reviens...
Après deux mois inactifs, l'envie de partager mes photos, plus de photos, des moments ici reviens. Alors je reviens aussi.



Pourtant, je n'ai jamais fait autant de photos que ces derniers temps. Je me suis même fait un auto-cadeau (oui, je m'en fais souvent, c'est bon pour la santé) : un nouvel objectif d'appareil photo, mon nouvel amour : un Canon 50 mm1.8.

Je ne parle jamais technique photo habituellement ici, mais bon, ce bijou mérite qu'on s'attarde un tout petit peu. La toile regorge de "si tu ne dois en acheter qu'un : c'est lui", "le meilleur objectif pour débuter", "faire des portraits n'a jamais été aussi simple". Bon, ici peu de portraits, je garde ma tête et celles des autres loin du blog, mais en fait, je crois que c'est surtout de la focale fixe dont il faut parler.
Alors oui, ce nouvel objectif ne zoom pas. C'est mes pieds qui me font zoomer : genre il faut …